Voyage | Gdansk, la perle de la baltique ou tourisme de masse

Ce midi du 6 août notre train de Varsovie entre dans la gare de Gdansk Glowny. La foule nous surprend dès la sortie du passage souterrain. Nous avons eu une impression mitigée de Gdansk. Une ville si belle et bien entretenue, envahie par les hordes de touristes et les boutiques de souvenirs et d’ambre associé à une ambiance de fête foraine. Voici nos trois jours dans la « perle de la Baltique » au nord de la Pologne :

Nous marchons vers notre auberge de jeunesse réservée il y a quelques jours de ça parmi le peu de choix qu’il restait aux prix abordables. Lors de notre passage dans la surnommée « perle de la Baltique », 95% des hébergements étaient déjà réservés… on savait à quoi s’attendre, mais on ne s’attendait pas à une foule si énorme de touristes dans les rues piétonnes de cette malgré tout belle ville portuaire. Notre séjour à La Guitarra Hostel Gdansk commence par un surbookage de l’hôtel. On nous donne une chambre de service au sous sol, équipée certes d’une télévisions et d’une chaîne Hi-Fi mais pas de fenêtre.  Après plainte, on nous déplace dans une autre chambre (on comprendra assez vite que les clients suivants auront droit à la perle du sous-sol). Une auberge extrêmement commerciale et pas très propre qu’on vous déconseille vraiment. Nous commençons alors notre petit tour de la ville.

Soldek Gdansk

Bateau-musée Soldek

Les maisons de briques colorées et hautes, dont les façades font penser à l’architecture d’Amsterdam, sont ornées de magnifiques pignons, travaillés et différents les uns des autres. Les rues sont bondées en cette soirée d’été, bordées de marchés à souvenirs où des promoteurs d’épluche légumes et de coupe patates en spirale ventent leurs articles révolutionnaires à l’aide de micros. Une ambiance plus que comique quand on voit les foules qui écoutent attentivement. Une jeune fille fait la démonstration d’un jeu de fléchette en écoutant de la musique et reproduit ce même mouvement presque machinalement toute la journée (nous la reverrons à plusieurs reprises…). Sur ce marché on vend également des tartines de graisse d’oie avec des cornichons, des patisseries roulées en tube que nous avions eu l’occasion de goûter à Budapest mais aussi une spécialité polonaise : des petits fromages fumés au goût étrange ! De l’autre côté de l’eau, se trouve une grande roue et une grue proposant du saut à l’élastique en plein dans le centre de Gdansk. Si vous souhaitez montrer votre courage devant une foule de jeune fille à barbe à papa, foncez ! Nous avons pensé que cette ville pourrait être si agréable si seulement il n’y avait pas ces attractions touristiques sans charme !

Le lendemain nous explorons la partie de la ville située derrière la fameuse Grue, symbole de Gdansk. Nous visitons alors les grands axes bordés de stands d’ambre. Gdansk est la capitale mondiale de l’ambre, sève d’arbre qui date parfois de plusieurs millions d’années. Ces stands vendent pour la plupart des bijoux provenants sûrement d’un même grand fournisseur comme des pièces uniques. Attention aussi aux contrefaçons d’ambre en plastique. On ne distingue pas vraiment la différence à l’oeil et au toucher, il vaut mieux faire un test à l’eau salée (l’ambre flotte, le plastique coule). La meilleure solution reste d’acheter dans les rares bijouteries certifiées, qui d’ailleurs proposent un meilleur choix.

Au déjeuner nous goûtons les Pierogi, raviolis polonais. Plus tard dans l’après-midi nous voulions nous rendre au musée de l’archéologie, situé dans le centre ville. Or celui-ci ferme à 17h00, nous avons donc tenté le Sołdek (photo ci-dessus) mais il faut savoir qu’à Gdansk, tous les musées ferment à 17h00.

Le lendemain, nous allons à l’office du tourisme pour demander conseil sur des restaurants. Il y a énormément d’attrape-touristes, il n’est pas facile d’en trouver des locaux… La dame de l’office nous renseigne cependant sur quelques restaurants n peu à l’écart des foules, en voici la liste :

  • Un restaurant populaire « Milk bar » :  Bar Turystyczky (intersection de ul. Węglarska et ul. Szeroka)
    C’est un restaurant populaire et peu cher qui propose des plats typiques. L’ambiance est celle d’une cantine mais vous y mangerez bien. Les menus sont en polonais seulement et c’est bon signe !
    Nous y avons gouté le Placek Po Cygansku, une sorte de crêpe repliée avec un ragout de viande et de champignons. Mais aussi un Kotlet Z Piersi Kurczaka, un morceau de viande panée.
  • Neptun Pub est un autre « Milk bar » plus proche des zones touristiques (près de la fontaine Neptune)
    Nous ne l’avons pas essayé mais nous sommes passé devant et a l’air plutôt local.
  • Le restaurant Zappio de l’auberge Hostel Kawiarnia Wyszynk (Swiętojańska près de l’eau)
    Vous trouverez un pub au sous sol, une terrasse sur la rue mais aussi dans la cour. Les plats sont copieux, délicieux et à bon prix.
  • Du côté Est de l’eau, derrière l’île de la grande roue, le long du petit port se trouvent des restaurants polonais à la cuisine plus moderne et légèrement plus chers.

Gdansk est une ville qui doit être très sympa à visiter hors saison. Mais pendant l’été, passez-y rapidement.

2 Comments

  1. J’ai presque l’impression de faire le voyage avec vous, l’article est très agréable à lire.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

© 2017 We Travel You Eat

Theme by Anders NorenUp ↑