Pour vous présenter toutes les bonnes adresses que j’ai pu découvrir pendant mes 5 mois à Séville, j’ai décidé de découper mes lieux favoris par quartiers. Voici donc un premier article sur mes endroits préférés pour sortir dans le vieux centre, manger des tapas, boire un verre, écouter du flamenco !

La Carbonería

-18 calle Levíes-

Si je devais élire mon lieu préféré de Séville, je choisirai la Carbonería ! On ne peut pas rêver meilleur endroit pour apprendre ce qu’est le flamenco. Ancien local à charbon, La Carbonería est aujourd’hui un bar-café où se produisent tous les soirs des musiciens et danseurs de flamenco. Laissez-vous emporter par les rythmes marqués, la folle course des doigts sur la guitarre, le chant passionné et les mouvements concentrés d’un danseur expérimenté. Laissez pénétrer en vous l’essence du flamenco, écouter les paroles et comprenez l’histoire qui vous est compté. Je vous assure que ça donne des frissons !

L’atmosphère que dégage le lieu est extraordinaire, tant par la musique que par l’agencement de l’espace. Le bar est composé de deux grandes salles : la première voit ses murs recouverts de vieux posters immenses et d’œuvres de toutes sortes, le plafond haut aux poutres apparentes donne à s’émerveiller ; la deuxième salle se prête davantage à s’assoir avec de nombreux amis autour d’un pichet de sangria ou d’ « agua de Sevilla » pour écouter avec intérêt le trio en représentation.

Vous y verrez à coup sûr, ce vieux monsieur, fervant fidèle du lieu : cheveux blanc un peu longs, imposante moustache, yeux malicieux et un peu bedonant. Toujours un petit verre de vin à la main il donne l’air de ressentir profondément le flamenco et accompagne souvent les musiciens d’un clapement de main maîtrisé. Il lui arrive même parfois de chanter ou danser la traditionnelle Sevillana.

N’y allez pas le weekend car le lieu est fréquenté des touristes à ce moment-là, par contre les lundis, mardis et mercredis soirs sont en général un vrai bohneur ! Le plus important étant de respecter les artistes en faisant silence (les locaux se taisent, les touristes parlent, c’est à cela que vous reconnaîtrez si vous avez eu la chance de tomber dans le bon public ou pas). La soirée se divise en deux parties  : de 21h30 à 22h30 vous pourrez assister à un spectacle poignant composé d’un guitariste, un chanteur et un danseur dans la salle du bar, puis aux alentours de 23h d’autres musicien et chanteur prendront le relais dans la première salle à l’entrée. Ces derniers s’installent près du piano pour vous livrer de nouveaux morceaux. Les meilleurs moments étant ceux de minuit passé-1h du matin, lorsque la majorité des gens sont partis et que gutariste et chanteur ne se donnent plus que pour une petite grappe d’attentifs et pour leur propre plaisir du flamenco.


Tapas Levies

-15 calle San José-

À deux pas de La Carbonería, les tables de ce bar à tapas s’éparpillent sur une petite place. On y mange des « chipirons a la plancha », « croquetas », « salmorejo », « montaditos »… Parfait pour manger un bout avant d’aller écouter du flamenco !


100 Montaditos

-Il y en a un peu partout dans la ville, les adresses du centre sont les suivantes : calle Martín Villa ou 29 calle San Fernando-

100 Montaditos

Oyé Étudiant Glouton ! Oyé Étudiant Jamais Rassasié ! Ce lieu est pour toi ! Chaque mercredi et dimanche toute la carte est à 1€ ! Tu pourras y manger des petits sandwichs de toutes sortes appelés « montaditos ». Ce n’est pas gourmet mais c’est idéal pour manger beaucoup pour pas cher.

logo 100 Montaditos


Tapas Nazca

-32 calle Baños-

logo Tapas Nazca

Fusion entre la cuisine péruvienne et japonaise, ce restaurant vous offre un choix de plats étonnants et véritablement délicieux! La cuisine est originale, raffinée et au rapport qualité prix exceptionnel! Pour vous donner une idée, un tapas de ceviche au gingembre (tellement savoureux!!!!) vous rassasie pour seulement 4€!!! Sans compter que l’intérieur est cosy avec une cuisine ouverte et que le quartier est sympa. Je vous recommande vraiment d’aller y manger si vous en avez l’occasion!


Cantina Amor a la Mexicana

-2 calle López de Arenas-

La Mexicana

Restaurant mexicain un peu cher (tout est relatif car les plats tournent autour de 8€ en comptant environ deux plats par personne car les portions ne sont pas grandes, c’est cher pour Séville mais des claupinettes pour Paris) mais la cuisine y est très bonne. Vous pourrez y déguster des spécialités méxicaines telles que des « tacos al pastor », « chilaquiles sinaloenses » ou des « cochinita pibil ».


Kakure sushibar

-32 calle Marqués de Paradas-

logo kakure-sushibar

Pour une formule à 13€ vous avez droit à un « All you can eat » pendant 40 minutes. Les sushis sont très frais et certains sont plutôt originaux. Alors à l’attaque !


Las Columnas

-1A calle de Rodrigo Caro-

C’est une institution ici. Ce bar à tapas est toujours bondé de monde, vous devrez vous faufiler jusqu’au comptoir, capter l’attention du serveur au nez rouge, voix cassée et grand sourire et finalement vous extraire de nouveau de la foule avec quatre ou cinq assiettes de tapas dans les bras pour rejoindre des amis qui se seront jetés sur un coin de table libre. L’ambiance y est populaire, ça boit, ça crie et surtout, surtout ça rigole.


Taberna Coloniales

-36 calle Fernández y González ou 19 plaza Cristo de Burgos-

logo Taberna Coloniales

Il existe deux restaurants dans Séville : l’un dans le vieux centre, dans une ruelle tout près de la cathédrale, le deuxième n’est pas loin du « champignon » (tout le monde surnomme l’immense structure en bois « Las Setas » alors qu’en réalité ce bâtiment porte le nom de « El Metropol Parasol »). Je préfère vraiment celui près de Las Setas car c’est plus petit et les serveurs vous font toujours rire. Il est préférable de s’y rendre 1h avant pour s’inscrire sur une liste d’attente ! Le restaurant est très fréquenté car la cuisine est bonne, les portions généreuses et les restaurateurs avenants.

Los Angeles

-2 calle Adriano-

pasteleria polvorones

Cette confiserie-pâtisserie fait de délicieux polvorones ! Ce sont de petits gâteaux de Nöel à la cannelle et à l’orange surmontés d’une généreuse couche de sucre glace ! La texture est étonnante car, comme son nom l’indique, c’est « poudreux ».

polvorones

 

Manhattan River Bar

-Pasaje de las Delicias-

logo Manhattan riverbar

Jusqu’à tard dans l’année, vous pourrez profiter des bords de fleuve à la terrasse du Manhattan (côté centre) et vous délecter en fin de journée des rayons de soleil rasants, avec par exemple un mojito à 4€ dans la main.

La Cacharreria

-14 calle Regina-

bagels Cacharreria

Du matin au soir le café ne désempli pas. Pas étonnant quand on goûte à leur gâteau/muffin/tarte/cookie/muesli/pancakes/baggles/chocolat chaud/thé/café gourmand/cocktails et j’en passe ! Situé dans la célèbre rue Regina, avec 4 ou 5 tables seulement à l’intérieur, 2 à l’extérieur, un tout petit bar, des centaines de pièces de monnaie sur les murs, les objets divers qui pendouillent, ce café prend des allures charmantes. C’est toujours un plaisir de s’y arrêter.

Cacharreria

pancakes

Traiteur/commerçant de produits italiens

-Calle Regina-

Si vous rechercher des produits italiens à Séville, c’est calle Regina que vous trouverez votre bohneur. Cependant les produits sont un peu chers.

Chronique à suivre, je parlerai de Triana dans le prochain article !

Julie